Le paradigme du don

Du don dans l'apprentissage d'équipe

Dans la suite des réflexions sur les relations de don à l’intérieur de l'équipe, voici quelques idées de mise en oeuvre pratique en tant que Scrum Master 1. Rétrospective basée sur l’observation des dons Comme nous avons trouvé une certaine cohérence d’appliquer la grille de Bales au manifeste agile, il y a matière à en faire un atelier, un outil collaboratif pour l'équipe. Un principe serait d’inviter à repérer le niveau d’alignement entre les valeurs agiles (et agile radicales) et les comportements observables afin de relever les points forts, les dissonances, et s’interroger sur leurs raisons plus profondes qui nous privent peut-être d’un meilleur alignement et/ou d’une performance accrue.

Du don dans la communication

Les interactions au prisme du modèle de Bales

Avec l'équipe radicale, nous avons montré dans notre livret de l’avent sur le don, que les relations de don étaient présentes un peu partout dans une équipe agile, et en particulier dans la communication quotidienne d’informations utiles aux uns aux autres pour avancer. Pour créer ou renforcer une dynamique de communication vertueuse, il convient de commencer par apprendre à l’observer. C’est bien ce qui a occupé bon nombre de sociologues et préoccupe même encore des anthropologues dans leur étude de la communication.

Le paradigme du don vu par un Scrummaster

Cette histoire reflète quelques séquences de mon dernier accompagnement qui m’a servie à la fois d’exemple pour illustrer les relations de don, et aussi d’introspection sur ma posture du coach à chercher la meilleure réponse à chaque situation, pour permettre à chacun et au groupe de trouver le chemin le plus rapide vers la performance et l’autonomie. Voici le script extrait du livret sur le don de l’agilité radicale aux formations de Noël.
Extensions du domaine du don

Extensions du domaine du don

Cette semaine, je vais vous parler du MAUSS (Mouvement Anti-Utilitariste de Science Sociale), de Marcel Mauss qui l’a inspiré, dans son “Essai sur le don”, paru en 1925. Pour commencer, je précise que je ne connais précisément et directement aucun des 3, mais seulement au travers principalement de la lecture de l’ouvrage d’Alain Caillé, “Extensions du domaine du don” sous-titré par “Demander-Donner-Recevoir-Rendre”. Le sujet est une vraie découverte (peut-être pour vous aussi ?