Du don dans l'apprentissage d'équipe

Dans la suite des réflexions sur les relations de don à l’intérieur de l'équipe, voici quelques idées de mise en oeuvre pratique en tant que Scrum Master

1. Rétrospective basée sur l’observation des dons

Comme nous avons trouvé une certaine cohérence d’appliquer la grille de Bales au manifeste agile, il y a matière à en faire un atelier, un outil collaboratif pour l'équipe.

Un principe serait d’inviter à repérer le niveau d’alignement entre les valeurs agiles (et agile radicales) et les comportements observables afin de relever les points forts, les dissonances, et s’interroger sur leurs raisons plus profondes qui nous privent peut-être d’un meilleur alignement et/ou d’une performance accrue.

Le cadre le plus propice à cet atelier est la rétrospective d'équipe.

  • Le Scrum Master, après une intro théorique sur les comportements et la nature des relations, présentera le résultat de son observation personnelle de la dernière réunion technique. À partir de là, il pourra demander à l'équipe de compléter cette base factuelle, puis d’interpréter en mettant en relation la qualité de la communication et la performance de l'équipe, par exemple.

  • Pour le sprint suivant, l'équipe pourra disposer d’une grille vide, pour y disposer des kudos (positifs ou négatifs) ou simplement une gommette sur ce qu’elle a observé et qui mérite d'être relevé/discuté pour la rétro. En quelque sorte un “teammood” ou “feedback door” des relations de don durant le sprint, construit après chaque réunion.

Une fois que l’on a observé ce qui s’est donné, que voulons nous nous donner après ?

comme forme “non officielle” de services rendus alors même que ce ne fait pas partie de la description officielle des postes de chacun.

2. Apprentissage collectif

Toujours en rétrospective, après que l'équipe ait perçu l’importance de partager non seulement les connaissances mais les signes de reconnaissance, il peut être intéressant d’embrayer sur une matrice de dons organisés, pour rendre explicite ce qui mérite de l'être.

La matrice Given/Take semble tout à fait indiquée :

Given / Take Matrix

Au-delà des compétences classiques, un axe d’ouverture consiste à demander aux personnes de l'équipe ce qu’elles aimeraient partager avec d’autres. Il peut s’agir d’un centre d’intérêt personnel, qui révèle des talents et valeurs peu représentées dans l'équipe. En permettant à chacun de donner quelque chose d’unique qui le représente, cela renforce les liens, la coopération.

Pour compléter le kanban qui rend visible le travail, cet exercice est un moyen de rendre visibles d’autres ressources qui se cachent dans votre équipe et qui ne demandent peut-être qu'à s’exprimer.

Je tiens à souligner, par expérience, que la formalisation de ces relations de partage peut être un frein à ce qu’elles aient lieu. En effet, c’est justement parce qu’elles sont “volontaires” et invisibles au delà de l'équipe que certains échanges ont lieu.

Elles participent à de la reconnaissance entre pairs, entre un senior et un junior qui dépassent les attentes de l’entreprise.

Parce que je le veux bien…

Référence

  • Macanufo, “Brainstorming” - “Give & Take matrix”