Du don dans la communication

Avec l'équipe radicale, nous avons montré dans notre livret de l’avent sur le don, que les relations de don étaient présentes un peu partout dans une équipe agile, et en particulier dans la communication quotidienne d’informations utiles aux uns aux autres pour avancer.

Pour créer ou renforcer une dynamique de communication vertueuse, il convient de commencer par apprendre à l’observer. C’est bien ce qui a occupé bon nombre de sociologues et préoccupe même encore des anthropologues dans leur étude de la communication.

Dans la posture du Scrum Master ou du coach, une place importante est faite à l’observation et à l'écoute, avant même l’écoute active qui les prolonge par un questionnement empathique.

Bales, un sociologue américain, a mis au point un modèle d’observation de la dynamique de groupe permettant une analyse quantitative et qualitative des relations interindividuelles — les interactions entre les individus — dans les organisations restreintes : les équipes. Ce modèle a fait suffisamment écho aux mécanismes du don évoqué dans notre livret pour nous inciter à approfondir et tenter d'éclaircir les liens avec l’agilité de l'équipe.

Dans cet article, nous partageons les idées intéressantes qui ont émergé :

  1. la lecture de ce modèle d’observation sous l’angle du don
  2. une interprétation du manifeste agile radical vu par le modèle de Bales
  3. comment le mettre en pratique dans le contexte d’un accompagnement d'équipe

L’intérêt de la grille de Bales vue selon le concept du don

Dans sa forme la plus simple la grille croise :

  • l’intérêt de l’intervenant axé soit sur la relation, soit sur le travail (axe horizontal) et
  • la valeur ou caractère socio-émotionnel positif ou négatif, donner vs demander/recevoir (axe vertical).

La grille simplifiée

La grille détaillée comprend 12 zones :

La grille détaillée

Lors d’une réunion de travail, l’observateur peut ainsi situer pour chaque intervention d’un participant :

  • la portée de l’intervention sur la tâche ou bien sur la relation,
  • la nature centrée sur soi ou sur autrui,
  • et dans l’aire socio-émotionnelle, la valeur positive (compréhension, accord, régulation) ou négative (antagonisme, tension, désaccord) de l’intervention.

Le manifeste agile radical vu selon Bales et le don

Comment le don se manifeste au regard des valeurs représentées dans le manifeste agile radical ?

J’ai tenté de positionner les comportements inscrits dans le manifeste agile augmenté des 4 nouveaux comportements dans la grille simplifiée de Bales.

Pour la première ligne de valeur, ça colle comme par magie :

  1. “Les individus et les interactions plus que les processus et les outils.” Dans bon nombre d’organisations les processus et outils sont hérités ou donnés à l'équipe par des experts qui les maîtrisent et les mettent en place pour l'équipe. Je choisis donc de placer les éléments sur la première ligne de la grille avec dans l’aire socio-affective “les individus et les interactions” et dans l’aire centrée sur la tâche “les processus et les outils”. La coopération que l’on promeut dans l’agilité radicale est ce travail en même temps sur le produit avec la maîtrise du choix des outils et des processus. À l'évidence, c’est la recherche du bon équilibre entre ce que l'équipe standardise et ce qu’elle se laisse libre d’exprimer dans ces interactions pour atteindre ses objectifs.

Poursuivons pour les autres lignes du manifeste.

  1. “Un logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive” Ce que les parties prenantes veulent avant tout c’est un logiciel qui fonctionne, sans cela il n’y a pas d’accord possible. Les parties prenantes continuent de demander de la documentation, pour se rassurer sur ce qui sera fait, ou pour pouvoir utiliser maintenir le logiciel plus tard. Nous choisissons de placer ces éléments sur la seconde ligne avec à gauche “le logiciel opérationnel” et la dimension coopérative pour livrer régulièrement un logiciel qui fonctionne, pour solliciter un feedback des parties prenantes.

  2. “collaboration avec le client plutôt que la négociation contractuelle” La négociation contractuelle consiste à conditionner toute action par la demande initiale dans le contrat. Est-ce que c'était écrit / demandé dans le contrat ? O/N ? Plutôt que cela, il est préféré demander au client des informations sur sa nouvelle demande et de se donner des informations sur ce que cela représente en terme d’options et de travail à faire. Nous proposons de placer ces éléments sur l’axe vertical à droite, focalisé sur le travail.

  3. “accueillir le changement plutôt que suivre le plan” Le plan est la “dimension contractuelle” de la collaboration avec les parties prenantes. Vouloir respecter un plan sans prendre en compte les changements (les ignorer, ou refuser) crée très vite des tensions. Au lieu de cela, accueillir positivement les changements de besoins du client est évidemment un signe de relations apaisées. Incarner le changement est l'élan volontariste et courageux partagé par l'équipe et ses parties prenantes pour faciliter les changements nécessaires à maximiser la valeur produite ensemble.

Le résultat en image :

Manifeste agile radical selon Bales

Bien sûr, il ne s’agit que de ma propre interprétation, avec certains biais de simplification de ma part, sur ce qui se joue comme relations complexes dans une équipe. On peut par exemple penser à cette expérience célèbre:

Cette représentation graphique avec les valeurs de l’agilité radicale au centre, au “juste milieu”, renforce la valeur de dualité et de recherche du bon équilibre propre à l’agilité. La symbolique est plus riche qu’avec les relations linéaires “plus que” dans le texte du manifeste.

Je vous invite donc à expérimenter avec votre équipe, à éventuellement poursuivre la réflexion avec les principes du manifeste agile ou d’autres qui vous inspirent. Je suis curieux de votre feedback.

Donner - Recevoir - Rendre

Voici un nouveau prolongement donné au don de l’avent. Comme dit dans la conclusion

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous l’avez reçu. Nous attendons donc vos feedbacks ;-)

Quant à moi, je ne peux que terminer en rendant hommage aux sources inspirantes complémentaires en référence.

Références

  • Grille de Bales sur Psyblogs.net
  • Méthodes de Design UX
  • Yves Winkin, Anthropologie de la communication, De la théorie au terrain, Essais POINTS Chapitre 14, paragraphe “La communication comme don et contre-don”