sentiments

Culpabilité

Comment se sent-on coupable? La question de la culpabilité m’intéresse à plusieurs titres: Ce sentiment qualifié communément de négatif parce qu’associé à une certain mal-être, est aussi connoté indésirable socialement, associé à un jugement extérieur. Il le devient d’autant plus que le mot “bienveillance” est invoqué à tout bout de champ dans les entreprises, comme un prérequis à toute forme de communication. “Nous souhaitons poser un cadre bienveillant pour la réunion”, comme si le comportement naturel en dehors ne l’était pas, et instillant une certaine culpabilité sur nos mauvais comportements passés.
Le syndrôme de l'imposteur

Le syndrôme de l'imposteur

Une perspective dans le langage du don

Ce sentiment lorsqu’il perdure, peut se manifester par des redondances dans les comportements. Les sujets peuvent en avoir plus ou moins conscience mais ne sachant comment s’en sortir, ils peuvent plonger dans le déni. Ils sont enfermés dans le cercle vicieux du syndrôme de l’imposteur. IGNORER - PRENDRE - REFUSER - GARDER IGNORER renvoie au déni d’un certain nombre de faits. Le déni est inconscient par nature. Prendre conscience du déni est déjà le signe d’en sortir.