Cartes des technologies

Représenter les technologies disponibles pour décider d'évoluer

Cartes des technologies

Cet article traite de la stratégie technique par rapport à la diversité des composants, produits, options disponibles et à leur évolution.

Nous avons déjà parlé de l’importance de formaliser et enregistrer les décisions d’architecture avec les ADRs.

Ici, nous allons voir quelques outils stratégiques de représentation des informations qui puissent servir à aligner les moyens techniques aux besoins.

L’intérêt réside dans la dynamique d’utilisation de ces outils. Il ne s’agit pas de créer une photo figée mais bien d’itérer et d’adapter pour

Trouver le meilleur chemin d’adéquation entre les besoins et les solutions.

Cette réflexion est dans la perspective d’un développement de solutions numériques durables et sobres. Cette première étape consiste simplement à identifier les outils candidats dans cette perspective.

Je focaliserai sur l’outil à plus fort potentiel dans un prochain article avec aussi l’idée de les adapter ou combiner dans une démarche d’architecture numérique responsable globale.

Les Gartner Magic Quadrants

Il s’agit d’une représentation des technologies ou plus précisément des entreprises d’un domaine/secteur particulier comparées sur 2 axes (Capacité à faire, Vision du marché) et formant 4 cases:

Challengers Leaders
Acteurs de niche Visionnaires

Pourquoi l’utiliser ?

  1. pour situer les fournisseurs qui répondent potentiellement aux besoins du marché dont vous êtes le client

Selon votre besoin courant ou spécifique, vous choisirez un acteur leader ou de niche. Si vous souhaitez vous démarquer par la solution proposée, vous regarderez du côté des challengers. Et pour votre stratégie long terme et d’innovation, vous conserverez un oeil sur les visionnaires.

  1. pour se situer soi-même dans le Gartner Magic Quadrant de votre marché

Il est toujours intéressant de se situer par rapport aux concurrents du secteur et d’anticiper sur les idées nouvelles qui pourraient disrupter votre activité.

Une fois ces acteurs identifiés, il convient de sélectionner les plus impactants et de relever les opportunités et menaces dans un SWOT.

La suite consiste à zoomer sur les critères significatifs pour vous et vos clients. Par exemple, vous pourrez chercher à aligner vos critères “Numérique Responsable” avec ceux des parties prenantes fournisseurs ou clients.

Références et outils

Le Tech Radar

Le Tech Radar se présente sous la forme de cercles concentriques avec au centre les composants / technologies au coeur de notre solution, et à la périphérie les ceux qui sont candidats à une veille/étude. Entre les 2 diverses actions d’expérimentation, d’apprentissage, de décision d’intégration plus ou moins forte à l’architecture.

Ce qui est intéressant ce sont les critères de passage de l’un à l’autre des cercles et les conditions/actions à réaliser pour qu’une technologie reste dans un cercle.

Références et outils:

La carte à la Wardley

Les cartes à la Wardley sont des cartes stratégiques qui peuvent s’utiliser à différents endroits : stratégie d’entreprise, stratégie produit, stratégie de développement technique… Pour simplifier, restons dans l’idée de représenter les dépendances techniques qui répondent à un besoin client/utilisateurs.

La carte est constituée de 2 axes.

L’axe horizontal concerne la maturité technique du composant déclinée en 4 niveaux

L’axe vertical concerne la visibilité de ce composant du point de vue des utilisateurs/clients.

De cette façon nous pouvons représenter l’arbre de dépendances des composants selon la criticité vis-à-vis des besoins clients et selon leur maturité.

Utilisation en Product Management

Cela m’a inspiré plusieurs utilisations à partir de la représentation des features et user-stories d’une équipe agile.

  • Quels sont les besoins du client ?

  • Comment y répondons-nous ? Sur quoi travaillons-nous ?

  • Notre répartition d’effort est-elle équilibrée par rapport aux attentes du client ?

  • Que devons-nous améliorer pour assurer l’évolution de nos solutions ?

La dimension Numérique Responsable

Pour inclure la dimension “environnementale” dans les cartes à la Wardley nous pouvons réfléchir à plusieurs niveaux :

Au niveau d’une carte de composant, ou au niveau d’une carte de Features.

Dans les 2 cas les questions qui peuvent se poser :

  • Est-ce que le client est sensible au NR ? A quel niveau voit-il (Visbilité) le Numérique Responsable ?

  • Est-ce que les personnes de l’équipe sont sensibles au NR ? A quel niveau voient-elles le NR ?

  • Quels critères pouvons-nous rajouter aux éléments existants (composants/features) pour qualifier leur maturité environnementale ?

  • Comment faire évoluer l’alignement de ces composants/features pour une meilleure visibilité (transparence) et maturité ?

Si vous voulez expérimenter dans votre contexte avec le support d’un facilitateur bienveillant, n’hésitez pas à me contacter.

Références et outils:

La suite

Les Wardley maps offrent un fort potentiel d’usage pour le numérique responsable. J’expérimente sur un cas d’étude, et je reviens en parler dans un autre article.